Offres emplois RGC

Portrait de Dany Gagnon, Vice-président, Opérations, Site de Témiscaming, Tembec

Parlez-nous de votre parcours.

Je suis moitié Amérindien, moitié Canadien. J’ai commencé ma carrière comme machiniste-technicien électronique. Puis, j’ai poursuivi mes études à l’Université de Sherbrooke en complétant en 1991 un baccalauréat en Génie mécanique, spécialisation aéronautique.

Mes premiers emplois ont été dans l’aéronautique. Ce milieu très encadré et hiérarchisé m’a laissé sur ma faim. Je me suis ensuite dirigé vers le secteur manufacturier, notamment dans le domaine de l’aluminium. J’ai travaillé pour une compagnie française qui faisait des pièces automobiles. Mon défi était de mettre en place des processus techniques pour l’amélioration continue, pour la gestion de la « qualité totale » (système Toyota). J’ai occupé divers postes dont celui de directeur des opérations et de directeur général.

Dany Gagnon

Fort de ces expériences, j’ai transposé mes compétences à l’industrie alimentaire, entre autres à la brasserie Labatt. Après plusieurs années, j’ai acquis une réputation enviable dans le domaine de l’amélioration continue au Canada, ce qui m’a amené à revoir les processus de gestion de plusieurs entreprises, tant au Canada qu’aux États-Unis.

Entrepreneur dans l’âme, j’ai participé au rachat d’entreprises ainsi qu’au développement d’une compagnie familiale, pour arriver chez Tembec, où j’occupe depuis 20 mois le poste de vice-président, Opérations pour le site de Témiscaming.

Quelle est votre vision de l’avenir?

Mes défis sont de positionner stratégiquement l’entreprise sur l’échiquier mondial, de faire face à l’évolution des marchés ainsi qu’à l’intense concurrence. Ma vision de l’avenir se résume en trois objectifs principaux : augmenter notre compétitivité, maintenir un flux monétaire positif et limiter les dettes pour pérenniser l’entreprise à long terme.

Mon travail consiste à assurer la transformation des pratiques en nous concentrant sur trois axes : augmenter, étape par étape, l’efficacité, éliminer les problématiques en santé et sécurité et finalement, améliorer la compétitivité.

Quelles sont vos conseils pour les prochaines générations?

Dès le début de sa carrière, il est important de s’exposer à de multiples cultures d’entreprises et à des types de gestion différents, et d’évoluer dans des milieux variés. Cela permet de développer une ouverture d’esprit et une vision plus large.

Il faut rester curieux, s’ouvrir et s’exposer aux aspects périphériques d’un travail ou d’un domaine. J’ajouterais qu’il ne faut pas hésiter à essayer de nouvelles choses ou à se renouveler pour toujours de se dépasser.

Enfin, je vous laisse avec mes « 3R » qui m’ont guidé tout au long de ma carrière : Rigueur, Raisonnement et Réflexion : prenez le temps de considérer les choses avec rigueur; cultivez le raisonnement pour éviter de développer des réflexes automatiques, voire une paresse intellectuelle. Enfin, faites une  réflexion juste et une bonne analyse de situations. En résumé, la rigueur intellectuelle permet de rester pertinent et dynamique dans vos actions et décisions.

About the Author

Marie-Charlotte Ernst

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top